Quelques repères : produits – minerai - procédé – résidus

Produits fabriqués par Alteo Gardanne ?

JPEG - 207.2 ko
Des produits contenant de l’alumine de Gardanne

L’usine fabrique des alumines (oxyde d’aluminium, Al2O3) à partir du minerai de bauxite. L’alumine est une poudre blanche minérale inerte dont les principales propriétés sont : résistance mécanique, dureté, résistance à la corrosion, aux hautes et basses températures. Utilisée généralement pour la fabrication de l’aluminium, l’usine de Gardanne la vend principalement pour les applications présentées ci-contre.

En savoir plus sur les produits

 

Bauxite, alumine et résidus de bauxite

JPEG - 79.2 ko
de la bauxite à l’alumine


 

On extrait l’alumine de la bauxite grâce à un traitement à base de soude.
1 000 kg de bauxite → 440 kg d’alumine + 270 kg résidus de bauxite secs + 290l eau.
En 30 ans, la quantité de résidus de bauxite générée par la production d’une tonne d’alumine a été divisée par deux.

Bauxite

C’est la roche sédimentaire à partir de laquelle l’alumine est extraite. Elle tient son nom du village des Baux-de-Provence où elle a été découverte en 1821. Elle contient dans des proportions variables de l’oxyde de fer, de l’oxyde de titane, de l’oxyde d’aluminium ainsi qu’une faible proportion d’autres métaux : chrome, vanadium principalement. 

Résidus de bauxite et « boues rouges »

Ce sont des résidus minéraux dans lesquels on retrouve les composés présents dans la bauxite. C’est l’oxyde de fer qui leur donne sa couleur très rouge.
Ils sont lavés à grande eau pour les débarrasser de 97.5% de la soude dont ils sont imprégnés (la soude est utilisée pour l’extraction de l’alumine). Cette eau sodique est récupérée dans le procédé.
Ces résidus de bauxite mélangés avec de l’eau sont communément appelés « boues rouges ». A Gardanne, plus aucune boue rouge n’est envoyée en mer depuis le 31 décembre 2015. 100% des résidus de bauxite sont désormais traités à terre et valorisables.

Résidus de bauxite et Bauxaline®

JPEG - 84.7 ko
principe du filtre-presse

Après lavage, les résidus de bauxite liquides sont traités à terre dans un filtre-presse. Cet équipement de déshydratation par pressage mécanique (sans produit chimique) sépare le solide du liquide. Le liquide est récupéré dans le procédé. Le résidu sec est stocké ou valorisé sous le nom de Bauxaline® (nouveaux matériaux de construction, dépollution des sols et des eaux, déphosphatation……)

Trois filtres-presses ont été construits : un sur le site de production de Gardanne, les deux autres sur le site de stockage de Mange Garri. Ces installations traitent 100% des résidus de bauxite à terre depuis le 31 décembre 2015, date de l’arrêt des rejets en mer. Contrairement aux "boues rouges" ce matériau déshydraté - la Bauxaline® - est valorisable

Alteo investit 29 millions d’euros avec la participation de l’Agence de l’Eau Rhône Méditerranée Corse.

Résidus de bauxite et « boues rouges »

Ce sont des résidus minéraux dans lesquels on retrouve les composés présents dans la bauxite. C’est l’oxyde de fer qui leur donne sa couleur très rouge.
Ils sont lavés à grande eau pour les débarrasser de 97.5% de la soude dont ils sont imprégnés (la soude est utilisée pour l’extraction de l’alumine). Cette eau sodique est récupérée dans le procédé.

Ces résidus de bauxite mélangés avec de l’eau sont communément appelés « boues rouges ». A Gardanne, plus aucune boue rouge n’est envoyée en mer depuis le 31 décembre 2015. 100% des résidus de bauxite sont désormais traités à terre et valorisables.

Après lavage, les résidus de bauxite liquides sont traités à terre dans un filtre-presse. Cet équipement de déshydratation par pressage mécanique (sans produit chimique) sépare le solide du liquide. Le liquide est récupéré dans le procédé. Le résidu sec est stocké ou valorisé sous le nom de Bauxaline® (nouveaux matériaux de construction, dépollution des sols et des eaux, déphosphatation…)

Trois filtres-presses ont été construits : un sur le site de production de Gardanne, les deux autres sur le site de stockage de Mange Garri. Ces installations traitent 100% des résidus de bauxite à terre depuis le 31 décembre 2015, date de l’arrêt des rejets en mer. Contrairement aux « boues rouges », ce matériau déshydraté - la Bauxaline® - est valorisable.

Alteo a investi 29 millions d’euros dans ces installations avec la participation de l’Agence de l’Eau Rhône Méditerranée Corse.

Produits fabriqués par Alteo Gardanne ?

JPEG - 207.2 ko
Des produits contenant de l’alumine de Gardanne

L’usine Alteo Gardanne fabrique des alumines (oxyde d’aluminium, Al2O3) à partir du minerai de bauxite. L’alumine est une poudre blanche minérale inerte dont les principales propriétés sont : résistance mécanique, dureté, résistance à la corrosion, aux hautes et basses températures. 

Savez-vous que dans nos smartphones, téléviseurs, carrelages, papiers de verre … on trouve un peu d’alumine de Gardanne ? Sa dureté, sa résistance, sont recherchées dans des produits de haute technicité.

Alteo extrait l’alumine puis la transforme en une large gamme d’alumines techniques déclinée en 400 produits. Ces alumines de spécialité sont conçues à façon pour les marchés des céramiques, réfractaires, abrasifs, verres spéciaux...

Plus de 550 clients répartis sur 900 sites dans le monde.

Bauxite, alumine et résidus de bauxite

JPEG - 79.2 ko
de la bauxite à l’alumine

On extrait l’alumine de la bauxite grâce à un traitement à base de soude.
1 000 kg de bauxite → 440 kg d’alumine + 270kg résidus de bauxite secs + 290 l d’eau.
En 30 ans, la quantité de résidus de bauxite générée par la production d’une tonne d’alumine a été divisée par deux.