Une canalisation très surveillée et entretenue

Protection, surveillance et entretien à terre comme en mer


Des protocoles sont appliqués pour s’assurer de l’absence de dégradations, détecter les fuites, assurer l’entretien

Mai 2016, entretien de la canalisation sous-marine


Des opérations régulières sont programmées pour garantir l’intégrité de l’installation

Canalisation Alteo – Information et signalisation à destination des riverains


Alteo met en place des éléments de repérage de cette canalisation afin d’éviter tout risque de dégradation lors de travaux. Un document de présentation vient d’être remis aux riverains.


Protection, surveillance et entretien à terre comme en mer

Des protocoles de protection spécifiques au milieu terrestre et sous-marin

La conduite est posée selon la technique des pipe-lines. Elle est protégée par des anodes (protection) qui sont remplacées dès qu’une usure est constatée. La conduite enterrée est isolée électriquement de son environnement par son revêtement. Afin de de palier les défauts de revêtement, le but de la protection cathodique   est d’emmener le potentiel électrique de l’acier dans son domaine d’immunité. Dans la partie immergée, des plongeurs peuvent intervenir sur la conduite pour effectuer toutes réparations nécessaires.

À intervalles réguliers, des protocoles sont appliqués pour s’assurer de l’absence de dégradations

  • Les protections, nécessaires à une parfaite isolation électrique de la conduite tant dans ses parties immergées, enterrées qu’à l’air libre, sont testées chaque année.
  • Des mesures d’épaisseur sont effectuées régulièrement, selon un rythme différent pour les parties aériennes, enterrées et immergés, pour éviter les fuites. De même, l’état de l’ensemble des joints fait l’objet d’une surveillance fréquente.
  • La résistance hydraulique de Gardanne jusqu’à Port-Miou est éprouvée tous les cinq ans. Tous les cinq ans également, une visite complète de la conduite en mer est réalisée par une équipe spécialisée utilisant un sous-marin habité et des caméras téléguidées. 
  • L’usure est contrôlée en continu via une mesure des courants.

Des plongeurs et des robots sous-marins scrutent la canalisation régulièrement

En plus de l’inspection vidéo tous les 5 ans, des plongeurs inspectent régulièrement la partie où se trouvent les cavaliers bétons. La canalisation a été inspectée sur toute sa longueur en 2007 et en 2012.

La dernière campagne en 2012 a permis de constater son très bon état 

Un robot sous-marin piloté par la Comex l’inspecte régulièrement. 

La faisabilité d’inspection grâce à un racleur instrumenté est en cours d’étude.

Des dispositifs de contrôle anti-fuites

JPEG

Il existe un ensemble permanent et régulier de systèmes d’alarmes et de dispositifs de contrôles destinés à prévenir toute anomalie de fonctionnement de l’évacuation des eaux :
  • Un contrôle comparatif de débit en entrée et en sortie de conduite indique d’éventuels problèmes de fuite.
  • Les pressions sont mesurées et enregistrées en six endroits différents de la conduite.

Le moindre problème est immédiatement répercuté par le déclenchement d’une alarme dans la salle du contrôle énergétique de Gardanne 

Celle-ci déclenche l’arrêt des rejets et la mise en route du dispositif de sécurité de l’établissement. Cette procédure est vérifiée et testée chaque année.


JPEG - 33.2 ko
Conduite de secours de la Barrasse à Carpianne

En cas de fuite, des équipements temporaires seraient remis en service :

  • la canalisation de l’ancienne usine de La Barasse qui est toujours en place et prête à l’emploi,
  • le bassin tampon de Mange Garri serait susceptible d’accueillir le stockage des eaux correspondant à plusieurs jours d’activité.

La fréquence des contrôles est prescrite par arrêté préfectoral

L’Arrêté préfectoral du 28 décembre 2015 impose à Alteo des contrôles réguliers de :

  • la conduite tous les ans avec interruption de l’exploitation
  • la canalisation sous-marine, tous les ans (0-60m linéaires) et tous les 5 ans par robot sous-marin (>60m linéaires)
  • la protection cathodique   tous les ans
  • des dispositifs de détection et d’alarme (partie sous-marine) tous les ans
  • du plan de sécurité et d’intervention (partie sous-marine) qui doit être testé tous les ans

Le suivi scientifique est réalisé par l’usine Alteo Gardanne, des organismes indépendants réputés et les administrations concernées par ce type d’installation

Mai 2016, entretien de la canalisation sous-marine

La canalisation fait l’objet d’une surveillance stricte, conforme à l’arrêté préfectoral d’exploitation d’Alteo. Celle-ci prévoit des opérations régulières d’entretien permettant de garantir l’intégrité de l’installation.

Une équipe de plongeurs, spécialisée dans les travaux subaquatiques sur cordes et confinés, est intervenue à 13 mètres de profondeur sur la canalisation sous-marine.

Elle a remplacé le revêtement précédent par un nouveau revêtement constitué de 3 couches de protection et remplacé les sacs de calage des coudes. Elle a également posé de nouvelles anodes de protection anticorrosion sur les supports métalliques de la canalisation. Des colliers ont été posés pour faciliter les inspections annuelles d’épaisseur de la conduite.

JPEG - 58.7 ko
Sacs de calage de la canalisation

JPEG - 1.5 Mo
Colliers facilitant inspection annuelle


Canalisation Alteo – Information et signalisation à destination des riverains

Alteo dispose d’une canalisation qui part de l’usine de Gardanne pour rejoindre la Fosse de Cassidaigne, au large de Cassis.

Depuis fin 2015, Alteo a cessé tout rejet de boues rouges en Méditerranée, ainsi cette canalisation ne véhicule plus de résidus de bauxite mais des eaux industrielles sodiques (pH12 environ). Mise en place dans les années 60, cette canalisation fait l’objet d’un entretien régulier.

 Dans le cadre de l’autorisation d’exploiter qui lui a été délivrée le 28 décembre 2015 et des campagnes de suivi de ces installations, Alteo s’est engagé à mettre en place des éléments de repérage de cette canalisation afin d’éviter tout risque de dégradation lors de travaux.

Nos équipes procèdent donc à la mise en place de supports de signalisation le long du parcours (de préférence, en limite de parcelles).

Afin de les tenir informés, ce document de présentation a été remis aux riverains il y a quelques jours. Pour toute question, nous invitons les intéressés à contacter notre service Santé, Sécurité et Environnement au 04 42 65 22 33.


Qui sommes-nous ?| Contact | Plan du site |
Mentions légales