2 filtres-presses et la zone de stockage occupent 20% du site de Mange Garri

2 filtres-presses pour traiter les « boues rouges » à terre


Le filtre-presse permet de transformer des résidus liquides, inexploitables, en matériau solide commercialisable : la Bauxaline®

Quels sont les matériaux stockés à Mange Garri ?


L’utilisation d’une partie du site de Mange Garri (20% environ) pour le stockage régulier de résidus de bauxite a fait l’objet d’une enquête publique en 2007 à l’issue de laquelle l’usine a obtenu un arrêté préfectoral d’exploitation

La surveillance du site d’exploitation de Mange Garri


On s’assure régulièrement de la stabilité des digues (relevés topographiques réguliers), de la stabilité du stockage (suivi de la pression interstitielle), de l’état des eaux d’infiltration (piézomètres).


2 filtres-presses pour traiter les « boues rouges » à terre

Ce sont les ingénieurs d’Alceng à Gardanne qui ont conçu au milieu des années 2000 le process industriel de traitement des résidus de bauxite. 

Le filtre-presse permet de transformer des résidus liquides, inexploitables, en matériau solide commercialisable : la Bauxaline®.

Cette technologie a été installée en 2007 avec succès sur le site de l’usine de Gardanne. Deux autres filtres-presses, construits à Mange Garri en 2014 et 2015, complètent cette installation afin de permettre l’arrêt des rejets de « boues rouges » en mer à partir du 31 décembre 2015.

JPEG - 87.5 ko
Le filtre-presse mis en service en 2014


JPEG - 52.2 ko
Perspective des filtres-presses 2 et 3


Quels sont les matériaux stockés à Mange Garri ?

Aucun produit dangereux n’est stocké sur le site.

L’utilisation d’une partie du site de Mange Garri (20% environ) pour le stockage régulier de résidus de bauxite a fait l’objet d’une enquête publique en 2007 à l’issue de laquelle l’usine a obtenu un arrêté préfectoral d’exploitation. Celui-ci a été actualisé à plusieurs reprises. La durée d’exploitation du site est de 14 ans (2007-2021).

L’arrêté préfectoral complémentaire du 21 juin 2016 précise les types de matériaux qui peuvent être entreposés :

  • les résidus de bauxite
  • des résidus minéraux non dangereux non inertes issus du processus de fabrication d’alumine de l’usine de Gardanne (sable, tartres…)
JPEG - 27.5 ko

La surveillance du site d’exploitation de Mange Garri

On s’assure régulièrement :

  • de la stabilité des digues (relevés topographiques réguliers),
  • de la stabilité du stockage (suivi de la pression interstitielle),
  • de l’état des eaux d’infiltration (piézomètres).

La clôture du bassin de secours est entretenue ainsi que la couverture végétale. Alteo a mis en place depuis plusieurs années un plan d’actions pour limiter les envolements de poussières.

Le site sera surveillé pendant une période prévisionnelle de 15 ans après exploitation.

La collecte de l’eau

Les eaux d’infiltration sont collectées par des drains situés en pied de digues puis dirigées vers l’usine via des stations de relevage pour être utilisées dans le procédé de fabrication Bayer. Les eaux de ruissellement sont récupérées par des fossés et acheminées vers des noues pour se déverser dans le bassin de sécurité. Elles y sont pompées et envoyées vers l’usine pour être utilisées en production.

Ceci réduit d’autant les prélèvements dans l’environnement de l’usine Alteo Gardanne. Une économie qui participe à la préservation d’une ressource précieuse dans la région.

La stabilité des sols, des digues

La stabilité du site a fait l’objet d’une série d’études techniques approfondies, y compris vis-à-vis de phénomènes naturels exceptionnels comme les glissements de terrain ou les mouvements sismiques. Des mesures spécifiques sont programmées pour s’assurer de la stabilité du stockage (suivi de la pression interstitielle à l’intérieur des matériaux en temps réel) et des digues aval des bassins (suivi par levé topographique précis sur des points fixes solidaires des ouvrages). La surveillance sera maintenue sur une durée prévisionnelle de 15 ans après exploitation du site.

La participation à la lutte contre les départs de feu

Les espaces boisés de la commune de Bouc-Bel-Air sont identifiés comme des zones à risque majeur d’incendie. Le centre de stockage des résidus de bauxite et les filtres-presses ne reçoivent aucun matériau combustible ou inflammable. Alteo Gardanne est particulièrement vigilant sur la prévention (débroussaillage, rondes, consignes de sécurité adaptées), la surveillance (présence constante), les moyens de lutte incendie (extincteurs, réserves d’eau et de terre). Ainsi rapidité d’alerte et association de moyens à ceux des sapeurs-pompiers participent à réduire les risques incendies sur ce secteur.

Croissance d’essences végétales locales en fin d’exploitation

JPEG - 37.9 ko

La Bauxaline® recouverte de terre végétale est propice à la croissance d’essences végétales locales : lavande, laurier rose, chêne vert, pin… Des arbres ont poussé sur certaines parties du site déjà réhabilitées.


Qui sommes-nous ?| Contact | Plan du site |
Mentions légales